fbpx

Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Que ce soit pour une maison neuve ou une rénovation énergétique, la pompe à chaleur (PAC) est un choix judicieux qui pourra vous permettre de faire jusqu’à 75% d’économies sur vos factures de chauffage. Ceci dit, le choix de cet équipement ne doit pas être pris à la légère et doit convenir à la fois à vos besoins mais aussi à votre logement. Voici quelques conseils pour bien choisir votre pompe à chaleur.


Les différents types de pompes à chaleur

La pompe à chaleur permet de chauffer son bien en transformant les calories situées dans l’air, la terre ou l’eau, en chaleur. De cette façon, on retrouve logiquement trois grandes familles de PAC :

  • Les pompes à chaleur aérothermiques : PAC air/air ou PAC air/eau.
  • Les pompes à chaleur géothermiques : PAC sol/sol, PAC sol/eau ou PAC eau/eau.
  • Les pompes à chaleur hydrothermiques : PAC eau/eau.


Les pompes à chaleur aérothermiques

Les pompes à chaleur aérothermiques sont les modèles les plus vendus et répandus. Moins chers que les deux autres types de pompes à chaleur, historiquement elles étaient conseillées pour les régions ayant un climat doux, désormais les performances de certaines aerothermie sont impressionnantes, que ce soit en terme de température d’eau, qu’en terme de puissance par des températures négatives.

La PAC air/air quant à elle est n’est pas conçue en vue de la production d’eau chaude sanitaire.

En terme d’efficacité énergétique, vous pouvez considérer une division par 3 de la consommation énergétique par rapport à la consommation d’un radiateur électrique


Les pompes à chaleur géothermiques

Les pompes à chaleur géothermiques peuvent prélever la chaleur dans les sols grâce à deux dispositifs :

  • Les capteurs horizontaux. Pour être installés, ils nécessitent une surface de capteur de 1,5 fois à 2 fois plus grande que la surface habitable, ce qui demande un grand terrain.
  • Les capteurs verticaux. Très performants, ils se présentent sous forme de deux sondes de 50m pour chauffer une maison de 120㎡.

Vous l’aurez compris, ces systèmes ne pourront être installés seulement si la nature de votre sol respecte certaines conditions.

En terme d’efficacité énergétique, ces système sont parmi les plus économes :vous pouvez considérer une division par 3,5 de la consommation énergétique par rapport à la consommation d’un radiateur électrique. Toutefois les coûts de réalisation des capteurs extérieurs sont un frein important à cette technique.


Les pompes à chaleur hydrothermiques

Les pompes à chaleur hydrothermiques sont une solution judicieuse si votre terrain dispose d’une ressource en eau suffisante. Toutefois, une autorisation administrative est nécessaire pour leur installation.

Le foreur qui réalise le puits réalise préalablement une étude afin de définir si le débit d’eau sera suffisant pour faire fonctionner la pompe à chaleur.

En terme d’efficacité énergétique, ces systèmes sont parmi les plus économes :vous pouvez considérer une division par 3,5 de la consommation énergétique par rapport à la consommation d’un radiateur électrique. Toutefois les coûts de réalisation des puits de pompage sont un frein important à cette technique.


Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Pour faire son choix parmi les nombreuses pompes à chaleur existantes, trois paramètres doivent absolument être pris en compte : le dimensionnement, la puissance et la performance.

En premier lieu, vous devez donc prêtez attention au bon dimensionnement de votre pompe à chaleur. Si celle-ci est surdimensionnée, elle sera plus chère à l’achat comparé à la PAC dont vous avez besoin et un mauvais dimensionnement pourrait nuire au bon fonctionnement de la pompe à chaleur. Si, au contraire, elle est sous-dimensionnée, elle ne suffira pas à subvenir aux besoins en chauffage de votre logement, ce qui peut vous pousser à faire un appoint électrique qui sera énergivore voire ne pas assez chauffer.

De même, il est important de veiller à avoir une bonne puissance, car si la puissance de la pompe à chaleur est trop élevée, ses cycles de marche/arrêt seront trop fréquents, ce qui va user plus rapidement le système de chauffage tout en créant des frais énergétiques supplémentaires.

Bien entendu, vous devez également prendre en compte la performance que vous souhaitez. Elle se mesure avec le COP (Coefficient de performance) qui indique le rapport de l’énergie produite par rapport à l’énergie consommée. Pour résumer, un COP de 4 signifiera que la pompe à chaleur produit 4 kWh d’énergie thermique en utilisant 1 kWh d’électricité. Cependant, le COP n’est pas totalement révélateur, car il est mesuré dans des conditions de température extérieure, et de température de chauffage particulières. Ainsi comparer une pompe à chaleur avec un COP de 4 et une autre avec un COP de 5 ne signifie pas forcément que celle avec un COP de 5 consommera moins. Il existe un autre coefficient permettant d’évaluer le rendement d’une pompe à chaleur : le COP saisonnier ou COPA. Prenez-le donc en considération pour avoir une idée plus précise concernant l’efficacité de l’appareil.

Vous avez un projet d’installation d’une pompe à chaleur ? Nous serons à vos côtés tout au long de votre projet.

Contactez-nous au 02 32 44 10 30 ou remplissez notre formulaire de contact pour plus de renseignements.

logo-conforthermic
carte-conforthermic-normandie

Nos certifications

Qualibat / Qualipac / QualiPV / QualiSol / Quali Bois / RGE Daikin Expert Confort Habitat / Installateur agrée Atlantic / Mitsubishi Electric Home Partenaire / ARKTEOS RénoExpert (CAPEB Normandie) / Rénovateur Agrée BBC par le conseil régional

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart